L’association « J’aime ma ligne 17 » est morte, vive l’association « J’aime ma ligne 17 »

Faute de combats à mener notre association avait disparu des écrans radars depuis 2015 et le fameux passage de la ligne par Pont Rouge. Notre manque de réaction , de vigilance a sans doute été interprété comme un blanc seing par le SMTC et la Metro puisque en ce début d’année ils ont choisi de modifier le terminus du centre ville de Grenoble en le limitant aux abords de pseudos correspondances.

Lorsque Coluche disait  » Donnez le Sahara à des technocrates et dans 5 ans il faudra importer du sable », le Président du SMTC n’était pas né mais nos « gestionnaires de stock de sable » locaux, grisés par ce qu’ils imaginent un succès de leur politique toute en absence de négociations, de réflexions et de réelles participations ont décidé de faire marcher pour leur plus grand bien 20 % des usagers de la ligne 17.

Peu importe que les seniors soient perdus, que nos étudiants changent 2 à 3 fois de moyen de transports et arrivent à passer plus d’une heure pour faire 30 km, que les salariés galopent pour prendre des correspondances non cohérentes. Nous sommes dans LA métropole apaisée, où les oiseaux chantent et l’air est respirable.
Mais mais mais, on ne passe pas à la vitesse supérieure sans être mis à l’amende. Le SMTC n’a pas compris l’importance de cette ligne, la seule qui permet de desservir (et servir) toute une partie du Sud de l’agglo et à sous estimer le lien qui uni cette ligne à ces habitants.

Vous êtes nombreux aujourd’hui à élever la voix pour montrer votre surprise et votre mécontentement face à cette injustice.
A l’heure du  » favorisons les transports en commun » , d’ailleurs de plus en plus cher pour une grande partie des usagers, nous ne comprenons pas cette politique de changement qui pénalise grandement les usagers venants de loin et le manque de considération du SMTC face à ces usagers ( une campagne d’information inexistante, un terminus prévu pour 4 mois et finalement validé pour 2 ans).
La ligne en 2014 comptait 4200 usagers par jour, en 2015 il ne restait que 3500 courageux pour perdre les 10 minutes que nous coûte le passage par Pont Rouge. Combien d’entre nous continuerons à utiliser ce petit bus touristique avec cet arrêt anticipé au milieu de nulle part ?

Le SMTC se cache derrière un budget en baisse alors que nous, nous parlons d’humain, de service public pour le plus grand nombre d’entre nous.
La ligne 17 est une ligne à part, nous la défendrons.
Parce que le slogan de notre nouveau président  » EN MARCHE » ne concerne pas les usagers de la ligne 17..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *