Varces se mobilise pour une alternative à la voiture

membre de l’association « J’aime ma ligne 17 », représente activement la commune au sein de la commission du SMTC. Il n’a de cesse que de l’alerter sur la dégradation du service de transport en commun sur l’axe « Vif/Varces/ Grenoble », tout en soumettant des propositions.Le 4 avril 2017, le maire, Jean-Luc Corbet, a adressé un courrier au président du SMTC, l’interpellant sur le projet de schéma multimodal de la mobilité du Territoire Grand Sud. Relayant les difficultés que connaissent les usagers de la ligne 17, il exprime, au nom des élus varçois, leur fort mécontentement et leur opposition au projet de délibération relatif à ce schéma multimodal de mobilité. Le 25 avril 2017, le Conseil municipal de Varces a adopté à l’unanimité la formulation d’un vœu adressé au président du SMTC : «… Or, il apparaît que ce schéma est critiquable pour de multiples raisons. Dès les premiers comités de déplacement,
(permanence accueil seulement)
les élus de Varces Allières et Risset ont émis des réserves sur les orientations du schéma de mobilité pour le Grand Sud. Ils ont participé à toutes les réunions intermédiaires, avec pour objectif principal de développer l’usage des transports en commun
en mairie
sur l’axe Vif/Varces/Grenoble. Mais les orientations finalement retenues sont en tous points identiques à celles proposées initialement. »
Ce nouveau schéma prévoit la création de liaisons rapides
Service Enfance et Jeunesse : avec la gare de Grenoble pour Vif et Vizille sans desservir Varces. Il prévoit aussi de faire passer plus de la moitié des courses de la ligne 17 par le cours Saint-André et le cours Jean-Jaurès, rallongeant à nouveau les temps de parcours. Par ailleurs, le nouveau terminus provisoire de la ligne 17 ne permet plus d’aller dans le centre-ville sans correspondances
(tram E et tram A). Cette décision présentée comme provisoire en début d’année semble maintenant être définitive. Le vœu conclut que :
« Le service de transport en commun sur les communes de Varces Allières et Risset et Saint-Paul-de-Varces s’est déjà considérablement dégradé en 2014 lors de la suppression de la ligne 1 sur l’axe Varces/ Claix, avec pour conséquence un nombre de passages divisé par 2 et un trajet rallongé. S’en est suivie une baisse significative de la fréquentation de la ligne 17 depuis ces communes et un engorgement de l’A480.
La délibération a été entérinée par 89 voix sur 121 exprimées. Les élus varçois, eux, ont convaincu leur groupe de s’abstenir. La municipalité restera aux côtés des usagers de la ligne 17, dans leurs actions. Par ailleurs mais toujours sur le sujet des transports,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *